jeudi 4 septembre 2008

La martienne du 4ème jour

Le rythme est pris, le mois sacré bat son plein et c'est une situation toujours aussi étrange. Je vis ici, au milieu de mes amis, de mes voisins, dans cette ville qui fourmille et j'ai toujours l'impression de flotter dans une autre dimension, un univers parallèle. Tout fonctionne, tous vivent au même rythme... pas moi, je me sens loin de mes racines, très loin.
Vers la fin de l'après midi les maisons se remplissent de familles, d'amis réunis autour d'une même table garnie aux douces senteurs épicées , tous réunis autour d'une même faim , d'une même conviction, d'une même foi.
Un sentiment de solitude profond arrive avec chaque f'tour, mais suis-je donc une martienne pour ne pas ressentir cela? Non je suis juste étrangère, comme l'autre moi de l'autre côté de la méditerranée quand arrive la fête de Noël.
Afin me guérir de ce sentiment martien je vais noter, gribouiller, archiver, dessiner, ce mois sacré. Le jeûne, le manque, la béatitude des regards en fin d'après midi
quand le soleil décline sur l'horizon.

5 commentaires:

cath a dit…

martienne sûrement mais d'un côté ou de l'autre tu restes ma soeur , celle qui me manque quand Noël est passé, la table débarrassée et les cadeaux déballés et puis je rentre dans mon Paris grouillant mais désert de ma soeur. je t'aime celle du milieu de l'autre côté de la Méditerranée

natali a dit…

Alors çà je ne m'y attendais pas !!
Quelle heureuse surprise.
Et deux yeux humides pour te dire à mon tour :
I love you sister

emmanuelle a dit…

Oh c'est bô! Comme tu écris et comme tu illustres! Oui c'est bô et ça ne vient pas de mars, c'est trop loin, trop extra-terrestre on est avec toi dans l' intra-terrien, le supra-humain. je repense à Hakima à Paris dans ses Jellabiates, tu es notre ambassadrice-poètesse .
Big bisou and we love you too

natali a dit…

Moi aussi je dit oh, oh merci sister
bon maintenant que je sais que cela vous plait Il va vraiment falloir que je me mette sérieusement au boulot, c'est aps du tout evident !!!
I love you to

Ce blog a dit…

Elles sont vraiment superbes ces vignettes, c'est dans cet esprit que je vois bien le livre d'illustrations (ou la BD) sur les histoires d'amour, cachées, compliquées, avortées...